* L’Ecole de la vie, dehors à l’air libre.

Un Vendredi 13 Février.
13 février, 2009, 22:38
Classé dans : Recyclage d'information.

_* Il n’y a rien de plus frustrant, que de ne pas savoir si pour vous le chiffre 13 vous porteras malheur ou chance. Quand je fais le bilan de cette journée, j’en arrive toujours au même point… Est ce que ma journée a été tellement pourrie que je peux certifier, en cette soirée de méditation, que le chiffre 13 me porte malheur ? Alors j’analyse…

J’ai commencé ma journée en pariant sur la SNCF, je devais prendre mon train pour 8h… Dur dur, je le savais… (« Si j’arrive à avoir mon train, c’est sûr, aujourd’hui je vais passer une bonne journée »), mais je suis une grande optimiste. Je regarde ma montre 7h46 et je n’étais même pas encore devant le Virgin… Okay, j’accélère le pas. Finalement, je me met à courire. Je passe devant chez Julie en m’imaginant que je la retrouverai allongée devant sa porte encore toute Drunk de la veille. Bref, au final j’arrive à la gare, avec 5 bonne minutes d’avance, je cours jusqu’à mon train pour me rendre compte qu’il avait 10minutes de retard… Et là, en cette instant, je me dis… « Putain c’est un signe, je vais passer une bonne journée ». Alors je descent acheter mon billet de train, mais malheureusement, ou heureusement, la borne n’affichait plus mon train, donc pas possible de prendre mon billet. Alors encore une fois je me dis que c’est sans doute un signe, le 13 est un chiffre qui veut me faire économiser. Je prend mon train, pas de controleur, pas de controleur, pas de controleur… Haa’ Controleur, merde. Par prudence je prend les devants, m’imaginant qu’il allait être indulgeant, voilà, on est vendredi 13, le train était en retard, il est 8h du mat… Bref rien de celà, j’ai juste eu le droit à une majoration de 4€.

Bon, mais j’y crois toujours, je m’accroche… J’arrive au travail… Nouvelle salle, pas de chauffage, des instruments de musique, des verres à vins, pas de cruches, pas de feuilles de papier. En gros tout ce qu’il faut pour bosser en bonne conditions avec des gamins. Et puis mon organisation me faisant toujours défault, je change mon activité au dernier moment, pas envie de faire du théâtre, simplement l’envie d’aller dehors avec les enfants et jouer au « PanPan ». Ceci entrainent une engueulade de la directrice, me rappelant qu’elle n’avait pas 19 ans, et qu’elle ne pouvait pas tolerer mes impulsions face à mes envies dites inorganisées. Mais comme on dit en animation, l’essentiel, c’est que les enfants soient contents, ba’ ça au moins j’ai réussis. Au final ma journée de travail, ce termine sur une dernière et ultime remarque de la directrice à propos, encore une fois, de mon manque d’organisation, mais là pour le coup, elle n’avait pas tout à fait tord.

Quelques minutes plus tard, je me retrouve à table, et je fais part à mon Oncle et ma Tante, de mon soucie du soir : « Est ce que vendredi 13 est un jour de malchance ? ». Alors je leur raconte mes peripéties. Je n’ai même pas le temps d’annocer que j’avais dû payer une majoration de 4€, que ma tante me déclare : « Mais t’es trop conne » (?)… Oui selon elle, je devrait acheter mes billets de train à la borne du Métrolor, et non à celle de la SNCF, parce que c’est plus cher avec la SNCF… Okay.

Il est donc maintenant 22h36, et je n’arrive toujours pas à définir si cette journée à été plus pourrie qu’une autre, pour que je déclare que le vendredi 13 me porte malheur… je doute encore.



Together in March with the French Group ?
5 février, 2009, 21:49
Classé dans : Exchange Together.

_* Haa’ Luc call me… C’est atroce comme situation.

Il est 21h28, je regarde toute les 2 minutes mon portable, comme une jeune ado’ hystérique qui attend le coup de file de son amoureux. Moi c’est tout autre chose, c’est un Echange de malade qui est en jeu. Le fameux échange sur le Slam dont je parle quelques articles plus bas.

Voilà l’histoire, je rentre chez Julie pour m’attaquer à mon bilan d’AG que je doit rendre à Morgan dans la soirée. Je check mes mails, et la surprise un mail de Anna. Mail que j’attendais depuis plusieurs jours, mais les actions de la journée m’avait fait oubliée cette attente. Je regarde Julie : « Bon, instant de vérité. Feront nous partie ou non de cette semaine Slam. » Le début du mail me souhaitait un Bienvnue qui n’annoncait pas la suite. Le principe de l’Ascenseur Emotionnel dans toute sa grandeur. Parce que la suite du mail disait qu’un autre groupe de français avait été prévu pour cet échange. Mais que je devais m’arranger avec Luc pour savoir s’y on pouvait y participer tout de même.

Alors je suis là, dans l’attente de son coup de file. Après le mail, le coup de file. C’est atroce, et je dois rendre ce bilan au plus vite. Mais je ne peux pas. Je ne peux pas croire que tout nos européens seront là, sans nous et avec d’autres français.



Se asombra del talento de sus españoles…
1 février, 2009, 17:09
Classé dans : Exchange Together.

-* Dans un mois, je retourne faire un échange européen avec l’association Together. Un échange sur le Slam, avec Julie, Max et Pierre. Notre but est dans mettre pleins la vue aux autres pays européens sur le talent incontestable des français en matière de poésie « rapé ». Il faut tout de même le dire : Le Slam c’est français, on doit donc exceller en la matière. En ce qui concerne le Slam on laisse la place à Max, qui est un slameur talentueux et un poète prophète des plus génial, really. Pour la BreakDance et le HipHop, c’est Pierre qui s’en charge. Nous avec Julie on s’occupera de tout ce qui « touche » aux rapports humain, on cartonne dans ce domaine.

Bref, avec notre groupe de français on s’organise pour montrer aux participants que les français, même s’ils ont un président pitoyable et une France des plus conservatrice, ils sont accueillants, internationale et talentueux, voir Géniaux ^^.

A tel point que Max et moi avons décidés d’aller faire un tour à l’office du tourisme de Metz pour connaitre tout les bons coin de Metz à montrer à nos européens. Parce qu’avec Julie, quand nous sommes aller à Sevilla, on a bien comprit que niveau connaissance de notre propre ville on étaient bien loin derrière les espagnols.  Donc résolution : Découvrir et connaître Metz dans son intégralité. Bon, je me sens obligé de me justifier, je ne suis qu’à Metz depuis 5 mois. 

Oui enfin tout cela c’était avant que je décide d’aller sur le myspace du groupe de Guillermo et Raul : Realidad Negativa. Comment le dire, pour ne pas rendre ma pensée personnel, je dirais que le groupe des français a bien aimé, voir adoré, ce qu’ils font. Bon c’est vrais que nous sommes un peu limité, dans le sens où il m’est impossible de comprendre quoi que ce soit aux paroles. Donc du coup on ne peux apprécié que le « flot » qu’ils nous font partager. Ceci dit je pense avoir largement augmenté le nombres d’écoutes et d’affichages sur leur myspace. Ce qui me revient à dire que je pense que le groupe français à un nouveau défit, pas celui de montrer aux européens que nous sommes les meilleurs en ce qui concerne le Slam et autre, non, juste d’être meilleur que les espagnols, et je pense que c’est un réel défis, parce qu’il y a du niveau…

Sur ce, je fais partager les bons plans, et les bonnes chose :  Http://www.myspace.com/realidadnegativa

Allez écouter et apprécier… Je n’en doute pas, vous allez keefer ! 

Image de prévisualisation YouTube



Un Dimanche après midi…
1 février, 2009, 15:51
Classé dans : Recyclage d'information.

 

_* Je suis bien chez Julie. Cette ambiance un peu particulière parsemé de va et vient dans l’appartement. Des gens de passages, des gens locataires, de la famille, des amis d’amis et autre. Soph’ qui vient me dire Bonjour, toute défoncée. Julie qui fait sa geek dans sa chambre (et là je croie que c’est le summum, encore en pyjama, pas coiffée, sous la couette avec une clope entre les doigts.)

Un petit dej’ entre Max, moi, Julie, et une copine de Cécile, autour d’un classique Café/Clope/Nutella. A espérer que le soleil nous accompagneras pour la journée. On parle d’Erasmus, de voyage et de vacances. Et on se dit que c’est quand même simpa un Dimanche matin en petit comité. Mon 9m² me semble tellement fade par rapport à toute cette agitation.  

Oui, je pense que l’année prochaine je serais bien dans cette appartement, j’ai besoin d’espace et de gens de passage.


1234

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres