* L’Ecole de la vie, dehors à l’air libre.

If the life is terrible, the days can be beautiful.

 

_* Je me suis jetée dans la marche. Voilà plusieurs mois qu’un vent européen tourne autour de mois, et voilà plusieurs mois que je virevolte à gauche à droite. Je ne sais pas où je vais, je ne sais pas ce que je veux, mais je sais ce que je fuis. Aujourd’hui je me sens seule. Un espèce de truc sans nom c’est installé entre mes deux poumons, à coté du coeur, le long de ma gorge. Je fume, j’écoute de la musique, j’essaye de travailler, je mange, mais rien ne passe. J’ai les mains qui tremble, et chaque musique qui j’écoute me raccroche à un souvenir. La mélancolie m’attaque. 

Il fait moche aujourd’hui à Metz. Simone est partie ce matin très tôt. Quelques jours plus tôt c’étaient Marek, puis Esra, Jan, pour finir par Ma Greta

L’appartement retombe à 5. On ne parlera plus anglais avant Octobre, et nos soirées prendront un air de déjà vue.
5976120342248120410978624746377666557158n.jpg

Un enchainement de bons moments, des moments de vie, des petits riens qui te rappelle comme la vie peut être belle. Une journée à Paris à chanter « Don’t let me down ». Une couverture, des mirabelles et des rires. Du soleil et des coup de soleil, du vin, un picnic, un trainning course, des goûts differents, différents languages. Profiter de chaques instants comme le dernier. Etre sur le balcon à regarder les étoiles, et l’esprit en Jamaica. Prévoir notre prochaine rencontre et se juré une amitié éternelle. 

Mon esprit est devenue frivolle, et le temps de prendre des responsabilités ne m’atteind pas encore, de quoi faire péter un cable à ma mère. 

Oui je sais maintenant j’ai 20 ans. Putain 20 ans. Je viens de lacher mon 1. La crise de la vingtaine vous connaissez ? Et ba’ je suis en pleins dedans, remise en question d’un avenir qui n’arrivera peut être jamais ? J’y pense. Reprendre mes études, mettre mes rêves et mes envies de coté, peut être. Est ce que je tiendrais ? Moins sûr. 

J’ai tellement prit goût à la vie, aux rencontres, aux instants magiques, aux rêves, au voyages. Qu’à cet instant précis où j’écris ces lignes, je sais qu’il faut que je parte. Courir après la vie, quitte à me perdre. Quitte à tout perdre. Personne ne peux imaginer qu’elle sensation tu éprouves quand tu es à Metz le matin et à Rome le soir avec tes amis. Ces amis qui aujourd’hui ont redessiner ton avenir et ta conception de la vie.

Qui aurait cru qu’en arrivant à Metz j’allais trouver ça ? Je m’imaginé juste faire ma licence Art du Spectacle, faire du Théâtre toute ma vie. Et puis c’est tout. Au final j’ai trouvé bien plus. Qui pourrait échanger cet vie, contre des responsabilité et une vie d’adulte.

Je suis Peter Pan, Gogol ou Willy Fog. Je suis tout ça en même temps. Mais je suis surtout une enfant, qui rêve, qui aime et qui ne veut pas grandir. 

677611828718474511097862474568299461592n.jpg

 



Roma
9 juillet, 2009, 21:58
Classé dans : Exchange Together.,Recitations d'Aventures Voyagistique.

 

_*Je rectifie, je dois absolument vous raconter quelque chose sur mon voyage à Rome : Mon dernier jour à Rome.

Je venais de rentrer de Lenola, direction la maison de Miranda. Là déjà c’était un problème puisqu’il fallait que j’aille de Termini Roma à la maison de Miranda et ce n’est pas forcement la porte à coté. Mais j’ai un grand sens de l’orientation (véridique) ou une grande envie de survivre, je n’ai donc pas eu trop de mal à trouver la maison de Miranda. (J’ai bien dis que je n’ai pas eu trop de mal, parce que je me suis quand même trompée de porte, :/).Ceci dit, Miranda, Betta et une bonne douche m’attendait, car je venais de passer la journée à la plage. Le temps passe, les pâtes se préparent et se mangent. Il est déjà temps pour moi de partir avec Miranda à la recherche de mon bus pour aller jusque Ciampino Airport. Miranda à beau insister, il est hors de question que je monte sur le scooter de Betta ! J’ai vu Miranda en tant que pietonne, j’ai vu Rome, j’ai vu Eugenio qui conduit.. Non je ne monterai pas sur un scooter avec une italienne et dans les rues de Rome ! Nous irons donc à pied jusqu’à mon arret de bus.

Nous sommes parties dans la précipitation, et c’est seulement en route, après un bref arrêt dans un bar pour un dernier véritable café italien, que je me rend compte que j’ai laissé mon portable sur le bureau de Miranda. « Putain Marine, ok je vais appelé Betta, elle va te le rapporter avec son scooter, Merde j’ai pas mon portable Marine ». Nous étions donc au milieu de Rome, en trains de chercher mon arrêt de bus, sans aucune idée de l’heure. La Mierdasse. Mais Miranda en tant que bonne italienne commence à demander à tout le monde où pourrait se trouve l’arrêt de bus. Finalement on trouve mon bus, déjà en route pour l’aéroport ! Même pas peur, on fait signe au chauffeur de s’arrêter, on cours après, je dis aurevoir en 2 seconde 30 à Miranda, je saute dans le bus, je paye le chauffeur et je m’assois. Enfin je suis assise, j’ai eu mon bus… presque, je cours vers le chauffeur : « Please open the door, my friend haves my bag with my travel ticket ! » Le chauffeur me regarde interlocé, genre parle en Italien, je comprend pas l’anglais, « OPEN THE DOOR » ! Finalement il ouvre la porte tout en continuant à rouler, je saute au milieu des voitures, en criant « Mirandaaaa » qui était 100 mètres plus loins. »Putain Marine qu’est ce que tu fous ? » / « Mais t’as mon sac avec mes billets d’avion ! », grand moment de fou rire au milieux de la route. Mais le chauffeur me fait signe de remonter dans le bus. j’abandonne donc définitevement Miranda au milieu de la route. 

J’arrive finalment à l’aéroport de Ciampiano, le chauffeur sort du bus et dit aurevoir à tout les passagers. Mais attention, pas n’importe quel chauffeur… le beau chauffeur italien, la petite chemise bleue avec les poils qui dépassent et les lunettes de soleil. Je sors du bus, il me regarde et me sort avec insistence unmagnifique « Ciaaaao », et moi je répond, certainement un peu perturbée, »Ciaa … O »… entre temps j’ai reussi à trébucher.

Toute cette histoire est difficlement imaginable quand on ne la voit pas… c’est pour ça que je ne voulais rien raconter de ce voyage, je l’ai vécu, simplement. 



CIao Bellissimaaaaaa.
8 juillet, 2009, 14:05
Classé dans : Exchange Together.,Recitations d'Aventures Voyagistique.

 

_*Je reviens de mon périple Italien, rouge et heureuse. Oui ça ma fait du bien de voir Miranda, Betta et Francesco. De rencontrer de nouvelles personnes pour parler d’un nouveau projet, celui d’un Echange au mois d’aout à Lenola sur la seconde génération d’immigrés.

Je me sens en vie, et pleine de rêves. Celle de me dire que tout est à porté de mains quand on se donne les moyens de réaliser ses rêves. Cette phrase est floue, elle ne veut rien dire pour ceux qui ne vive pas ma situation. Mais c’est ce que j’ai ressentie dans les rues de Rome, avec Miranda sous 30° à parler de tout est de rien, de notre prochaine rencontre à celles qui nous on reunies. 

Aujourd’hui il pleut à Metz, mais mon esprit est encore sur la plage de Lenola, à me faire dorrer au soleil et à profiter de chaque instant qui m’était impartie. Faire la Baleine dans l’eau, être à Metz le matin, et à Rome le soir avec mes potes. Ecouter de la musique italienne avec l’oncle de Miranda, faire le pleins de café et manger enfin de vrais pasta carbonara.  

Je ne peux pas raconter ces quelques jours à Rome, il faut les vivres.  

pantheonderome6220.jpg

Le Pantheon,



Tallinn, Haaspalu (Estonia) with my Estonian’s Friends.
6 juillet, 2009, 16:19
Classé dans : Exchange Together.,Recitations d'Aventures Voyagistique.

 

_* Comment raconter ce périple d’une semaine en Estonie ? Peut être en commencent par le départ, mon voyage jusque Tallinn… (Mon esprit et mon corps se perdent dans le temps et dans l’espace, je ne sais donc pas quel jour je suis partis, ni à quelle heure, mais les faits sont là). Je suis partie le matin, rendez vous 10h30 avec Taufik avenue Foch, direction Frankfurt Hann ! A Frankfurt nous devions prendre un autre bus pour aller jusque Frankfurt International. Mais c’est à Frankfurt Hann que nous avons perdu un Espagnol, je m’explique. A Metz nous avons pris la même navette qu’un Espagnol (Madrid) qui devait prendre son avion à Frankfurt Hann. Mais mal renseigné sur sa destination et nous posant la mauvaise question, il nous a suivit en direction de Frankfurt International, il était 3.00. Et c’est seulement dans le bus qu’il est venu nous dire paniqué qu’on lui avait donner les mauvaises informations et que son avion décollé de l’aéroport que l’on venait de quitter… Nous mettions 2h pour arrivé à Frankfurt International, et 4h pour lui en comptant son retour vers Hann, son vol était à 4h30, autant dire qu’on lui a fait louper son avion ! 

Finalement ma cigarette à Helsinki j’ai eu largement le temps de la fumer. Mais avant je dois vous expliquer un détail.. Malgrès mes nombreux voyages en avion, et avec les prochains que j’ai à faire, je dois vous dire que j’ai une peur bleue de l’avion. Je fais genre comme ça « J’adore voyager », mais pas en avion. C’est tout un film qui se fait dans ma tête une fois que je suis solidement attaché à mon siège. En réalité c’est plus l’idée de mourire qui me fait peur, que l’idée de prendre l’avion. Alors imaginé ma tête quand j’ai vue l’avion qui nous attendais à Helsinki pour aller jusque Tallinn. Un vieille avion qui ne marche pas avec des reacteurs, mais avec des élices ! Et qui en plus ne fonctionnait pas… Oui une fois dans l’avion, l’équipage nous a fait sortir parce que l’avion avait un problème. Nous sommes donc restés 2h à Helsinki à fumer et à regarder les bagages se faire maltraités par les employés de l’aéroport (Ceci expliquera un autre détail de mon voyage). Nous sommes donc arrivé avec « un peu » de retard à Tallinn, où Mari-liis, Barbara et Kate m’attendaient (Mes potes Estonienne). 

Je n’ai pas vue d’Elan, mais j’ai appris pleins de chose, autant sur L’Estonie que sur le « Youth pass », ma formation à Haapsalu était des plus intéressante. Education Formel, non-formel et in-formel, une grande notion d’Education populaire dans nos échanges et c’est ça qui me plait le plus je pense. Refléchir à des projets d’Echange avec Mari-liis, parler du TUM une petite assos’ etudiante devant des européens, donner de l’importance à nos projets, et ce dire qu’avant tout nous sommes européens et que reunir la Greece, la Poland, la République Tchèque, l’Italie et la France dans un seul et même pays c’est ce qu’il y a de plus beau. On soulève les frontières, on brave les barrières de la langue et l’influence de nos différentes cultures pour regarder dans une seule et même direction, vers l’Avenir !

Autant à Tallinn qu’à Haapsalu, le soleil était au rendez vous et les moustiques aussi. Ce n’était pas une attaque mais une veritable guerre que les mousitques on lancé contre moi. Pas un, pas deux, mais c’est tout le corps qui ai recouverts de boutons de moustiques. Atroce ! Comme quoi il ne fait pas toujours -21° en Estonie.

Malgrès ma Formation j’ai quand même eu le temps de visiter Tallinn, qui fût longtemps sous le joug communiste et qui aujourd’hui veut se réaproprié sa culture et son autonomie, ce qui explique les nombreuses tensions entre la population estoniènne et la population russe. L’Estonie veut retrouver son identité, ses racines, sa culture. Je ne dirais pas que l’Estonie est le plus beau pays du monde et que Tallinn est une très belle ville, mais le choc culturel est tel que se pays m’attire et me passionne ! J’ai hâte d’y partir pour plusieurs mois. 

Lors de mon dernier jour à Tallinn, j’ai revus une copine à moi qui m’a offert en cette occasion du chocolat estonien et une bouteille de liqueur de Tallinn. Merci Anu pour ce beau cadeau que je n’ai malheureusement pas pu profité. Oui, par prudence ou pas, j’ai glissé confortablement ma bouteille dans mon sac, direction la soute de l’avion. Sac que j’ai récupéré à Frankfurt… Ma bouteille explosée dedans ! Je ne dirai pas que c’est de la faute du personel allemand, mais presque.

Encore une belle aventure, en attendant la prochaine.

estonia256.jpg

 Tallinn,

 

 

 



Formation in Haapsalu (Estonia).
21 juin, 2009, 17:04
Classé dans : Exchange Together.

 

_* Voilà dans 3 jours je pars en Estonie pour une formation à propos du Youth Pass. A vrai dire la formation est juste une excuse pour que je puisse voir l’Estonie avant mon grand départ de 6 mois.

Je pars à Hasspsalu pour représenter la France, ou plutôt Metz. Avec Taufik, Lara, Onur et Federica. 5 Participants, mais seulement 2 français, voilà l’esprit Together. Les préparatifs s’organisent, la préssion monte ou l’exitation. Pour moi c’est plus l’exitation d’aller en Estonie et de rencontrer de nouvelles personnes. Et puis celle d’y aller avec eux, Federica, Lara, Taufik, Onur, des personnes merveilleuses que j’ai rencontré il y a peu de temps. Le courant est passé direct, une fois le cap de la murge passé, nous sommes liés à jamais. Ce cap est passé, ;) . Encore une démonstration de l’esprit Together.

Mais il faut que je vous parle de mon voyage jusqu’à Haapsalu, il s’avère exitant. Je pars le 24 de Metz jusque Frankfurt International, nous prenons l’avion jusqu’en Finlande à Helsinki. Et là c’est grandiose, parce que même si je ne visiterai pas Helsinki, j’aurai le temps de fumer une clope à l’aéroport d’Helsinki, et c’est juste la Grande Classe. Parce que fumer une clope à Helsinki ce n’est pas la même chose que de fumer une clope à Frankfurt ! Puis ensuite on prend un autre avions pour aller jusque Tallinn (à 80Km d’Helsinki) où nous passerons la nuit dans un hotel au coeur du vieu Tallinn, et là encore c’est la classe ! Parce que si nous n’arrivons pas trop tard, nous aurons surement l’occasion de boire un verre dans un Bar de Tallin, :p. La visite de Tallinn se fera le 30 juin, le jour de notre retour. Et le lendemain matin direction Haapsalu. 

Je dois dire aussi que le groupe des Italiens risque de dormir avec nous à l’hôtel ou dans l’aéroport. Et je pense que l’ambiance va y être plus que bonne. Les pays qui participeront à cet Echange sont : L’Estonie, Italy, Greece, Espagne, Republic Tcheck et Poland. Et je pense que ceci s’annonce plus que monstrueusement bon !

Cocks taste good, ;) .

Haapsalu

Haapsalu.

 



Exchange Urban in Metz.
28 mars, 2009, 21:19
Classé dans : Exchange Together.

 

 _* Mon Europe idéal elle est là, entre leurs doigts, dans leurs folies, dans les liens qui nous unisses.

Voilà maintenant 4 mois depuis mon première échange européen, et le sentiment que j’éprouve aujourd’hui est le même que celui qui m’a tenu pendant plusieurs jours après notre Echange autour de la Saint Nicolas. Le manque, le manque me ronge, il me tue. Vivre des expériences comme ça, aussi intense, aussi forte. Être durant 7 jours avec des gens merveilleux, des gens fabuleux, et puis plus rien, c’est dur. Le retour au quotidien n’est pas évident. Bien que le quotidien chez moi n’existe pas… être seule dans mon 9m² c’est tout aussi difficile après avoir vécu 7 jours en collectivité. A tel point que je n’arrive même plus à dormir, malgré mon extrême état de fatigue. Ne plus entendre tous leurs bruits, leurs rires, ne plus entendre parler anglais, espagnol, estonien, hongroie, ne plus faire nos energizer, ne plus manger de soupe, ne plus boire, ne plus être au final. 

Ce sont ces expériences qui font grandir, qui font découvrir de nouvelles personnes, qui nourisse de nouveaux rêves, de nouvelles victoires.

Aujourd’hui j’ai mal, j’ai le sentiment que plus rien ne pourrat revenir comme avant. J’ai le sentiment d’avoir briser quelque chose qui m’empêche de continuer à vivre sans craintes, de vivre comme avant. J’aime tellement les êtres humains, j’aime tellement les rencontres que je fais, que je ne peux plus vivre comme avant. J’ai trop appris depuis que je suis arrivé sur Metz, que personne ne peut dire : Marine tu es la même.

Et maintenant j’en suis venus à un point que je suis prête à tout laché pour vivre encore et toujours ce genre d’expérience. Je ne peux plus m’en passé, c’est tellement bon, c’ést tellement beau, c’est tellement mieux que tout, que rien ne m’empêchera de faire ce que j’ai derière la tête.  

Jamais 2 sans 3, alors je sais que l’on se reverra tous pour un nouvelle échange. Pologne, Macedoine ?

Mena et Max.

Mena et Max.



Together in March with the French Group ?
5 février, 2009, 21:49
Classé dans : Exchange Together.

_* Haa’ Luc call me… C’est atroce comme situation.

Il est 21h28, je regarde toute les 2 minutes mon portable, comme une jeune ado’ hystérique qui attend le coup de file de son amoureux. Moi c’est tout autre chose, c’est un Echange de malade qui est en jeu. Le fameux échange sur le Slam dont je parle quelques articles plus bas.

Voilà l’histoire, je rentre chez Julie pour m’attaquer à mon bilan d’AG que je doit rendre à Morgan dans la soirée. Je check mes mails, et la surprise un mail de Anna. Mail que j’attendais depuis plusieurs jours, mais les actions de la journée m’avait fait oubliée cette attente. Je regarde Julie : « Bon, instant de vérité. Feront nous partie ou non de cette semaine Slam. » Le début du mail me souhaitait un Bienvnue qui n’annoncait pas la suite. Le principe de l’Ascenseur Emotionnel dans toute sa grandeur. Parce que la suite du mail disait qu’un autre groupe de français avait été prévu pour cet échange. Mais que je devais m’arranger avec Luc pour savoir s’y on pouvait y participer tout de même.

Alors je suis là, dans l’attente de son coup de file. Après le mail, le coup de file. C’est atroce, et je dois rendre ce bilan au plus vite. Mais je ne peux pas. Je ne peux pas croire que tout nos européens seront là, sans nous et avec d’autres français.



Se asombra del talento de sus españoles…
1 février, 2009, 17:09
Classé dans : Exchange Together.

-* Dans un mois, je retourne faire un échange européen avec l’association Together. Un échange sur le Slam, avec Julie, Max et Pierre. Notre but est dans mettre pleins la vue aux autres pays européens sur le talent incontestable des français en matière de poésie « rapé ». Il faut tout de même le dire : Le Slam c’est français, on doit donc exceller en la matière. En ce qui concerne le Slam on laisse la place à Max, qui est un slameur talentueux et un poète prophète des plus génial, really. Pour la BreakDance et le HipHop, c’est Pierre qui s’en charge. Nous avec Julie on s’occupera de tout ce qui « touche » aux rapports humain, on cartonne dans ce domaine.

Bref, avec notre groupe de français on s’organise pour montrer aux participants que les français, même s’ils ont un président pitoyable et une France des plus conservatrice, ils sont accueillants, internationale et talentueux, voir Géniaux ^^.

A tel point que Max et moi avons décidés d’aller faire un tour à l’office du tourisme de Metz pour connaitre tout les bons coin de Metz à montrer à nos européens. Parce qu’avec Julie, quand nous sommes aller à Sevilla, on a bien comprit que niveau connaissance de notre propre ville on étaient bien loin derrière les espagnols.  Donc résolution : Découvrir et connaître Metz dans son intégralité. Bon, je me sens obligé de me justifier, je ne suis qu’à Metz depuis 5 mois. 

Oui enfin tout cela c’était avant que je décide d’aller sur le myspace du groupe de Guillermo et Raul : Realidad Negativa. Comment le dire, pour ne pas rendre ma pensée personnel, je dirais que le groupe des français a bien aimé, voir adoré, ce qu’ils font. Bon c’est vrais que nous sommes un peu limité, dans le sens où il m’est impossible de comprendre quoi que ce soit aux paroles. Donc du coup on ne peux apprécié que le « flot » qu’ils nous font partager. Ceci dit je pense avoir largement augmenté le nombres d’écoutes et d’affichages sur leur myspace. Ce qui me revient à dire que je pense que le groupe français à un nouveau défit, pas celui de montrer aux européens que nous sommes les meilleurs en ce qui concerne le Slam et autre, non, juste d’être meilleur que les espagnols, et je pense que c’est un réel défis, parce qu’il y a du niveau…

Sur ce, je fais partager les bons plans, et les bonnes chose :  Http://www.myspace.com/realidadnegativa

Allez écouter et apprécier… Je n’en doute pas, vous allez keefer ! 

Image de prévisualisation YouTube


Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres