* L’Ecole de la vie, dehors à l’air libre.

Roma
9 juillet, 2009, 21:58
Classé dans : Exchange Together.,Recitations d'Aventures Voyagistique.

 

_*Je rectifie, je dois absolument vous raconter quelque chose sur mon voyage à Rome : Mon dernier jour à Rome.

Je venais de rentrer de Lenola, direction la maison de Miranda. Là déjà c’était un problème puisqu’il fallait que j’aille de Termini Roma à la maison de Miranda et ce n’est pas forcement la porte à coté. Mais j’ai un grand sens de l’orientation (véridique) ou une grande envie de survivre, je n’ai donc pas eu trop de mal à trouver la maison de Miranda. (J’ai bien dis que je n’ai pas eu trop de mal, parce que je me suis quand même trompée de porte, :/).Ceci dit, Miranda, Betta et une bonne douche m’attendait, car je venais de passer la journée à la plage. Le temps passe, les pâtes se préparent et se mangent. Il est déjà temps pour moi de partir avec Miranda à la recherche de mon bus pour aller jusque Ciampino Airport. Miranda à beau insister, il est hors de question que je monte sur le scooter de Betta ! J’ai vu Miranda en tant que pietonne, j’ai vu Rome, j’ai vu Eugenio qui conduit.. Non je ne monterai pas sur un scooter avec une italienne et dans les rues de Rome ! Nous irons donc à pied jusqu’à mon arret de bus.

Nous sommes parties dans la précipitation, et c’est seulement en route, après un bref arrêt dans un bar pour un dernier véritable café italien, que je me rend compte que j’ai laissé mon portable sur le bureau de Miranda. « Putain Marine, ok je vais appelé Betta, elle va te le rapporter avec son scooter, Merde j’ai pas mon portable Marine ». Nous étions donc au milieu de Rome, en trains de chercher mon arrêt de bus, sans aucune idée de l’heure. La Mierdasse. Mais Miranda en tant que bonne italienne commence à demander à tout le monde où pourrait se trouve l’arrêt de bus. Finalement on trouve mon bus, déjà en route pour l’aéroport ! Même pas peur, on fait signe au chauffeur de s’arrêter, on cours après, je dis aurevoir en 2 seconde 30 à Miranda, je saute dans le bus, je paye le chauffeur et je m’assois. Enfin je suis assise, j’ai eu mon bus… presque, je cours vers le chauffeur : « Please open the door, my friend haves my bag with my travel ticket ! » Le chauffeur me regarde interlocé, genre parle en Italien, je comprend pas l’anglais, « OPEN THE DOOR » ! Finalement il ouvre la porte tout en continuant à rouler, je saute au milieu des voitures, en criant « Mirandaaaa » qui était 100 mètres plus loins. »Putain Marine qu’est ce que tu fous ? » / « Mais t’as mon sac avec mes billets d’avion ! », grand moment de fou rire au milieux de la route. Mais le chauffeur me fait signe de remonter dans le bus. j’abandonne donc définitevement Miranda au milieu de la route. 

J’arrive finalment à l’aéroport de Ciampiano, le chauffeur sort du bus et dit aurevoir à tout les passagers. Mais attention, pas n’importe quel chauffeur… le beau chauffeur italien, la petite chemise bleue avec les poils qui dépassent et les lunettes de soleil. Je sors du bus, il me regarde et me sort avec insistence unmagnifique « Ciaaaao », et moi je répond, certainement un peu perturbée, »Ciaa … O »… entre temps j’ai reussi à trébucher.

Toute cette histoire est difficlement imaginable quand on ne la voit pas… c’est pour ça que je ne voulais rien raconter de ce voyage, je l’ai vécu, simplement. 


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres